Caminhada Rota Morro do Macaco

25/09/2021

1/5

Investir suivant votre stratégie

Stratégie de « placement »


La stratégie dite de « placement » consiste à cibler un bien sûr, qui conservera sa valeur dans le temps avec un risque le plus minimisé possible. Ce type de bien est en général moins rentable mais se situe en plein centre-ville dans des quartiers prestigieux. Les quartiers à cibler sont : le 1er, le 2ème (Bellecour), le 4ème, le 5ème (Vieux-Lyon) et le 6ème arrondissement de Lyon. L’hyper-centre de Lyon se situe sur une zone géographique très réduite où la demande est très importante et l’offre très réduite. L’attrait de la zone est certain (qualité de vie, entreprises, commerces, etc.), il s’agit donc d’une zone sûre qui devrait s’apprécier sur les années à venir. La forte demande de la part des investisseurs entraine un coût d’acquisition supérieur à la moyenne de la ville, il faut donc s’attendre à payer un « premium » pour avoir accès à ce type de bien. Les locataires seront eux aussi prêts à payer ce « premium » permettant ainsi de maintenir la rentabilité à un niveau acceptable. Qui plus est, la tension sur la zone rend la vacance locative inexistante. Référence sur un 20 m2 : - Prix moyen au m2 : 5 900 € - Loyer moyen : 580 € - Rendement Brut : entre 3 et 6 %




Stratégie de « développement »


La stratégie dite de « développement » consiste à cibler un bien dans une zone «en devenir», cette stratégie consiste à miser sur une plus-value à moyen-terme. Ce type de bien devrait connaitre une rentabilité croissante avec des loyers augmentant au fur et à mesure que le quartier s’apprécie. Les quartiers de Lyon à cibler sont : le 2ème (Perrache, Confluence), le 3ème, le 5ème, le 7ème, le 8ème, et le 9ème arrondissement de Lyon. Les projets d’urbanisme et de redynamisation des quartiers lyonnais en font des quartiers d’avenir. Aussi la proximité avec les facultés, parcs et centres commerciaux attire les étudiants et autres actifs en nombre. L’immobilier y est dynamique, les prix d’acquisition restent plus faibles que pour un investissement de « placement », ainsi, le rendement brut y est plus élevé. Le risque reste modéré puisque les infrastructures sont déjà en cours d’installation, miser sur ces quartiers est un investissement dont la plus-value sera maximisée une fois les projets d’urbanismes alentours terminés. Référence sur un 20 m2 : - Prix moyen au m2 : entre 4 000 et 5 000 € - Loyer moyen : entre 550 et 600 € - Rendement Brut : entre 4 et 8 %




Stratégie de « rendement »


La stratégie dite de « rendement » consiste à cibler le meilleur rapport entre les loyers à percevoir et le prix d’acquisition afin de maximiser la rentabilité. Ce type de bien est en général une petite surface et se situe en périphérie. Chez Konstance nous considérons qu’il serait réducteur de parler d’une stratégie uniquement axée sur le « rendement » puisque nous croyons fortement en la plus-value à Lyon, ainsi tout investissement sera a minima un investissement dit de « développement ». Néanmoins, pour obtenir un fort rendement sur le court terme nous conseillons une orientation vers la ville de Villeurbanne, Bron, Oullins, Vénissieux, Saint Priest, Vaulx-en-velin...etc où les prix y sont plus attractifs et la demande étudiante forte. Référence sur un 20 m2 : - Prix moyen au m2 : 3 680 € - Loyer moyen : 500 € - Rendement Brut : entre 5 et 10 %





Les quartiers en devenir

Investir à Part-Dieu : « Le quartier d’affaires de Lyon »


Le projet urbain de réaménagement de la Part-Dieu est la clé de voute du développement du quartier. Les travaux ont débuté en 2010 pour une fin prévue en 2030, un total de 2,5 milliards d’euros investis, le challenge étant de pouvoir doubler la capacité d’accueil de la gare. Le centre commercial de la Part-Dieu et sa gare (première gare de correspondance européenne) ont fait de ce quartier le second centre-ville de Lyon et le second quartier tertiaire français. De nombreuses entreprises s’y installe jouissant de cet emplacement stratégique entre Paris et Marseille. C’est aussi une forte population de cadres en recherche de T2 ou T3 qui cherche à s’y installer. Novembre 2020, le prix au m2 d’un appartement est de 5 069€, avec un prix variant entre 3 484 € et 6 359 €. (Source : meilleurs agents)




Investir à Gerland : « Le quartier mixte, entre sciences et tertiaire »


Un des plus grands quartiers de la Métropole Lyonnaise : 700 ha et 30 000 habitants. On y dénombre actuellement 2 300 entreprises générant 30 000 emplois ainsi que 3 650 étudiants à fin 2019. L’objectif du projet est de permettre à Gerland de s’affirmer comme un quartier de vie avec : des logements ; commerces ; services et transports en commun grâce en partie au renforcement des pôles économiques et scientifiques. En 2020, le quartier pourra accueillir 10 000 habitants supplémentaires via ses nouveaux logements. A noter que 100 000 m2 d’immeubles d’entreprise sont en construction et 200 000 de plus en projet. Le quartier prévoit notamment l’arrivée du nouveau campus de l’EM Lyon et de ses 3 000 étudiants au fort pouvoir d’achat. Ces étudiants seront en recherche de collocations (rares dans le secteur) mais aussi de studio et T1 meublés, autant d’opportunités à saisir ! Novembre 2020, le prix au m2 d’un appartement est de 4 739 €, avec un prix variant entre 3 097 € et 6 373 €. (Source : se loger)




Investir à la Soie : « De quartier industriel à pôle tertiaire »


Le carré de Soie, situé entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin s’ouvre depuis 2004 sur le secteur tertiaire en proposant de nouvelles offres d’immobiliers d’entreprise. On compte 16 000 habitants, 900 entreprises avec 14 000 postes. Son emplacement stratégique à proximité de l’aéroport, de la gare Part-Dieu et du grand parc de Miribel attire et se révèle être un atout majeur pour les résidents et les entreprises. Le développement du Carré de Soie est une opération de renouvellement sur 4 zones principales réparties entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin. Fin prévue en 2030 avec la création de 5 000 logements pour 6 500 personnes et 8 000 salariés ainsi que la création de 200 000 m2 de bureaux à proximité du pôle de transport. Novembre 2020, le prix au m2 d’un appartement est de 3 200 €, avec un prix variant entre 3 000€ et 3 600€. (Source : la côte immo)




Investir à Confluence : « Le quartier innovant, berceau d’expérimentations »


Quartier situé comme son nom l’indique au confluent du Rhône et de la Saône. Le projet du centre commercial a été initié en 2001 et les travaux ont débuté en 2007 pour une ouverture cinq ans plus tard. Désormais c’est 68 000 visiteurs mensuels. L’éco-quartier Lyon Confluence : la rénovation de 150 ha en centre-ville. L’objectif de la collectivité est un aménagement durable qui privilégie la qualité environnementale et la concertation entre les parties prenantes, avec une attention particulière portée à la maîtrise énergétique. Le projet de reconversion du quartier n’est pas achevé. Au total c’est un programme de construction de 1 000 000 m2. Actuellement il y a 860 entreprises, 15 000 emplois et 10 000 habitants. En 2025, 16 000 habitants peupleront ce quartier mythique. Jeunes familles et étudiants sont particulièrement friands de ce quartier et bien souvent à la recherche d’un T2 ou d’un T3. Novembre 2020, le prix au m2 d’un appartement est de 5 900€, avec un prix variant entre 5 100€ et 7 000€. (Source : la côte immo)




Investir à Villeurbanne : « Le 10ème arrondissement de Lyon »


Les scores de tendance haussière du marché de l’immobilier lyonnais profitent aussi, par ricochet, aux communes limitrophes, la demande s’y déplaçant. C’est le cas en particulier de Villeurbanne : 20ème plus grande ville de France avec 150.000 habitants. Cette commune mitoyenne de Lyon abrite notamment le campus de la Doua qui est l’un des sites universitaires les plus important de toute l’agglomération lyonnaise. L’ensemble des campus villeurbannais recense actuellement plus de 30 000 étudiants. La FNAIM estime qu’ils seront 25 000 de plus en 2025. Aussi de par son extrême proximité avec Lyon, Villeurbanne constitue un marché de report intéressant qui bénéficie du réseau de transport lyonnais. Cette ville, encore très accessible pour les investisseurs offre de très belles opportunités d’investissement immobilier locatif avec notamment un manque d’offres meublées de qualité. En effet, la ville souffre encore de son passé moins réputé avec des offres moins qualitative. Désormais, pour acheter dans celui que l’on surnomme le 10e arrondissement de Lyon, il faut compter 3 677 € du m2 contre 3000 € en 2019 soit une évolution en une année de +11,7 % du prix au m2. Novembre 2020, le prix au m2 d’un appartement est de 3 677 €, avec un prix variant entre 2 634 € et 4 850 €. (Source : meilleurs agents)





Pourquoi investir dans l'immobilier locatif à Lyon en 2021 ?

Une opportunité à saisir pour les investisseurs


Lyon, qui est aussi LA ville de la gastronomie, sait traiter les entreprises aux petits oignons. Loin d’attirer seulement les étudiants, la ville de Lyon devient aussi la deuxième capitale française avec de nombreux cadres parisiens venant s’y installer et avec eux de nombreuses entreprises. Les feux sont au vert : 108 000 emplois créés dans le secteur privé entre 2009 et 2018 et 1ère agglomération industrielle de France (hors IDF). La ville possède d’ailleurs un des taux de chômage les plus faibles de France (7,5% contre 8,5% en France). Lyon est aussi particulièrement renommée pour son pôle d’innovation international (biotechnologies, digital, industrie pharmaceutique, etc.). Ah Lyon… ! Les quais du Rhône, les berges de Saône, le parc de la tête d’or, la vue de la basilique de Fourvière, la Place Bellecour, tout y est pour faire de la capitale de la région Auvergne-Rhône-Alpes un lieu incontournable.

Le prestigieux cabinet britannique The Economist Intelligence Unit ne s’y trompe pas et la met en lumière en la classant première ville Française « où il fait bon vivre » en 2017 et 2018. Cette qualité de vie s’explique par les projets de développement urbain notamment grâce à l’évolution des principaux quartiers de la métropole comme la Part-Dieu, Gerland, Carrée de Soie et Confluence.




Les projets d’urbanisme à Lyon


En tant qu’investisseur, il est primordial d’avoir connaissance des différentes réhabilitations des quartiers « populaires » menés par une ville. À Lyon, en moins de 10 ans, quatre quartiers jusqu’ici peu cotés ont réussi le pari de se métamorphoser.

Les projets de rénovation ont provoqué une hausse des prix de l’immobilier, pour le plus grand bonheur des investisseurs. Mais rassurez-vous ! Il n’est pas trop tard !
Afin de vous aider à appréhender un futur investissement dans l’un de ces nouveaux secteurs, voici leurs activités principales : - La Part-Dieu : « Le quartier d’affaires de Lyon ». - Gerland : « Le quartier mixte, entre sciences et tertiaire ». - La Soie : « De quartier industriel à pôle tertiaire ». - Confluence : « Le quartier innovant, berceau d’expérimentations »




Création d’espaces verts à Lyon


Ce n’est pas nouveau, Lyon mène une politique de reconquête des espaces urbains et crée de nouveaux espaces naturels. Chaque année, près de 10 % de squares et jardins sont réaménagés. Le but : s’inscrire dans une démarche de développement durable et lutter contre les impacts environnementaux. Une priorité appréciée des propriétaires et investisseurs qui grâce à cette politique dynamique peuvent bénéficier de zones complètement modernisées qui attirent locataires et acquéreurs plus-value importante assurée ! (cf. aménagement d’un parking privé à Lyon 3 remplacé par un jardin de plein air).




Mobilité urbaine à Lyon


Si ce type de réaménagement du territoire n’est pas rare c’est aussi parce que la métropole Lyonnaise fait de la mobilité un autre pilier de sa politique. Elle se distingue par son offre de transports en commun et l’optimisation des déplacements. En 2019, elle a même été élue « ville championne de la mobilité » par le think tank Les Clés de la mobilité (Le classement se fonde sur une étude couvrant les 75 communes les plus peuplées de France). En résumé on compte : quatre lignes de métro / cinq lignes de tramway / deux funiculaires / plus de cent lignes de bus et de trolley / un service de deux-roues en libre-service / des navettes fluviales / deux gares reliant notamment Paris et Marseille en moins de deux heures. Certaines lignes de métro seront prolongées en 2023 comme la ligne B qui rejoindra les « Hôpitaux Sud » et la nouvelle ligne de métro (E) qui devrait voir le jour en 2030. Il est évident que Lyon attire les investisseurs, aussi bien pour une résidence principale que pour un investissement immobilier locatif.





1

dia

1º PASSO: Faça o pagamento da caminhada para garantir a sua vaga, através do botão abaixo: